Le e-commerce a connu une ascension fulgurante en France et la plupart des pays industrialisés : cela est devenu un incontournable pour les entreprises désireuses de faire connaître leurs produits et services. Certaines de ces plateformes désignées CMS, signifiant Content Management System, sont gratuites, alors que d’autres sont payantes. Voici un aperçu des principales solutions à votre portée, pour créer son site de commerce électronique.

Le marché français du commerce électronique en chiffres

Depuis 2017, les ventes en ligne se sont accrues de 14,3% en France, poursuivant une ascension fulgurante ayant culminé en 81,7 milliards d’euros. 37,5 millions de Français, soit 85% des internautes, ont effectué des achats en ligne, avec un budget annuel de 2 200 euros.

La FEVAD a répertorié plus de 182 000 sites marchands actifs en 2017. 68% d’entre eux se déclarent rentables. L’ensemble des sites marchands a expédié 505 millions de colis au cours de l’année 2017 seulement. La livraison premium s’avère très populaire, avec 34% des acheteurs y adhérant.

Quelle plateforme e-commerce choisir ?


Voici une comparaison succincte (non exhaustive) des principales plateformes de commerce numérique. Avant de préconiser une offre de services, prenez le temps de comparer les fonctionnalités, avantages et inconvénients de plusieurs plateformes différentes, afin de vous assurer que cela correspond à vos besoins.

Shopify

Le mode de fonctionnement de Shopify en SAAS, c’est-à-dire Software As A Service, fait en sorte que cette plateforme s’administre directement depuis un navigateur Internet. L’avantage est que ce type de site e-commerce ne nécessite aucune installation sur un ordinateur. Vous pourrez gérer vos activités depuis votre smartphone ou un autre appareil, pendant vos déplacements, depuis n’importe quel endroit. Les codes sont accessibles, comme cela est le cas pour les solutions Open Source.

Cette plateforme a été lancée en 2004. Son siège social opère depuis Ottawa, en Ontario, au Canada. Cette entreprise a connu une croissante étincelante ces dernières années : elle collabore en effet avec plus de 600 000 sites marchands.

Avec un espace de stockage illimité, et plus d’une centaine de templates gratuits, vous pourrez concocter facilement un site de commerce électronique. L’assistance gratuite est disponible par téléphone, email et chat (en anglais). La documentation et les forums fournissent également un soutien appréciable.

L’abonnement mensuel varie entre 29 à 299$, et l’entreprise prélèvera des commission sur vos ventes, de l’ordre de 0,5 à 2%.

Prestashop

Cette plateforme française a vu le jour en 2007. Plus de 250 000 sites marchands y adhèrent. Le service est gratuit, la plateforme étant construite en Open Source.

Toutefois, la facture peut grimper rapidement, car vous devrez débourser pour des « modules » et thèmes. L’installation demeure relativement simple, et la plateforme ne prélève pas de commission sur les ventes. Cependant de nombreux thèmes ne sont pas encore « responsive », et l’assistance technique est payante.

Magento

Cette entreprise américaine a ouvert ses portes en 2008. Il s’agit d’une solution Open Source, dont le CMS est gratuit. Toutefois, pour obtenir un site marchand disposant de fonctionnalités plus développées, vous aurez à débourser des sommes considérables afin d’ajouter des modules et d’assurer un parcours utilisateur attrayant.

L’installation de cette solution s’avère assez complexe, et n’est pas à conseillée sans aide technique (si vous êtes débutant_. Le développement d’un site marchand via cette technologie peut s’avérer onéreux, car il faut souvent confier le projet à une agence spécialisée.

Cette plateforme est cependant reconnue pour ces immenses possibilités de catalogue de produits des plus détaillé et volumineux.

WordPress

Pour la première phase de ses activités commerciales, lancée en 2003, WordPress proposait des solutions de création de blogue. L’offre a été bonifiée pour inclure une plateforme CMS, permettant de créer aisément un site e-commerce.

Cette plateforme Open Source des plus populaires comporte 74 millions de sites Internet. Le logiciel à télécharger est simple d’utilisation. Il est possible de débuter sans recourir à un spécialiste.

La sécurité laisse quelque peu à désirer, car l’installation de plugins non officiels peut fragiliser certains sites de commerce électronique (surtout s’ils sont dotés de nombreux plugins).