Casinos, paris sportifs ou encore loteries… certaines applications utilisant de l’argent réel sont désormais autorisées dans plusieurs pays, dont l’Australie, la Belgique, ou encore les États-Unis. Les développeurs devront toutefois se conformer aux lois de l’État et du pays éligible, pour pouvoir les lancer.

Quinze nouveaux pays concernés

Fans de jeux en ligne ou de sites de paris sportifs à l’instar du site bet777.be ? Bonne nouvelle. Depuis le 1er mars 2021, une mise à jour des règles du Play Store de Google autorise les développeurs à créer des applications de jeux et de paris dans 15 nouveaux pays du monde.

Si jusqu’ici seuls le Brésil, la France, l’Irlande et le Royaume-Uni disposaient d’applications utilisant de l’argent réel, désormais Australie, Belgique, États Unis, Canada, Colombie, Danemark, Finlande, Allemagne, Japon, Mexique, Nouvelle-Zélande, Norvège, Roumanie, Espagne et Suède, rejoignent le rang des pays concernés.

À chaque pays ses limites

Néanmoins, chaque pays dispose de ses propres limites par rapport au type de jeu légal en ligne. Certains états pouvant être plus restrictifs que d’autres.

Ainsi, les développeurs qui lancent une application de jeu d’argent ou de paris dans l’un des pays éligibles, devront réaliser une demande préalable via un formulaire spécifique, mais aussi se conformer aux lois de l’État et du pays où l’application est utilisée.

En outre, ils seront dans l’obligation de posséder une licence de jeu délivrée par une autorité de régulation compétente et agréée pour chaque pays où l’application est diffusée.

Des applications gratuites

Parmi les autres contraintes imposées aux développeurs, les applications en question doivent être réservées aux adultes et afficher clairement des avertissements adéquats sur le jeu et ses risques.

Enfin, il est à noter qu’aucune de ces applications ne pourra être payante, ni utiliser la fonction de facturation intégrée de Google Play. Concrètement, cela signifie que Google ne profitera donc pas directement de l’ajout d’applications de jeux, hormis des revenus provenant de la publicité de ces dernières.

La France éligible depuis 2017

En août 2017, Google Play avait d’ores et déjà autorisé les applications de jeux utilisant de l’argent réel au Royaume-Uni, en Irlande et en France, soumises à de mêmes restrictions.

Le géant du web avait également permis l’accès aux applications de jeux d’argent au Brésil, dans la limite de celles publiées par la banque gouvernementale Caixa Economica Federal.

Le boom des jeux d’argent en ligne 

Cette mise à jour de Google Play intervient alors que les jeux d’argent en ligne n’ont jamais été aussi populaires. L’année 2020, particulièrement marquée par les confinements, a ainsi vu les paris sportifs et le poker en ligne, connaître une progression de 29 % du nombre de joueurs, notamment chez les 18-24 ans, selon l’Autorité Nationale des Jeux.

Lors du deuxième confinement, le marché des paris en ligne a ainsi enregistré son volume de mises le plus élevé sur un trimestre depuis dix ans, soit 1,6 milliard d’euros.

Quant au poker, ce dernier a généré une augmentation de 36 % de son chiffre d’affaires par rapport à l’année 2019, atteignant 90 millions d’euros. Un retour en vogue de la discipline qui peine depuis quelques années, à attirer de jeunes joueurs.